Lettre aux partis

Décembre 2020-Janvier 2021

2022_VEC_carre%CC%81_1_edited.jpg
 

Pour un socle programmatique commun en 2022

Des initiatives citoyennes s’adressent aux partis politiques

Chères amies, chers amis,


Le pouvoir macroniste multiplie les remises en cause de l’État de droit et les attaques contre les droits sociaux, gère de façon chaotique la crise sanitaire, continue de mener une politique économique en faveur des plus riches et des employeurs et vide progressivement de son contenu le résultat de la Conférence citoyenne pour le climat, se contentant de mots pour lutter contre la crise écologique, quand il ne prend pas de mesures régressives en la matière. L’urgence d’une alternative plaçant la solidarité et la coopération au centre là où le néolibéralisme avait fait triompher la concurrence, l’oppression et l’exploitation, une alternative qui soit résolument féministe et anti-raciste, se fait sentir jour après jour.


Dans cette situation, les élections présidentielles et les législatives de 2022 représentent une échéance vitale pour l’avenir de notre pays avec un double risque : celui de la poursuite et de l’amplification des politiques actuelles ou de celles des gouvernements précédents, celui de l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite. Conjurer ces risques suppose de s’engager résolument dans la construction d’une perspective de rassemblement de la gauche sociale et écologique, de l’écologie politique et des citoyens et citoyennes pour un projet et un contrat de législature permettant d’engager une transformation écologique, sociale et démocratique. C’était le sens de la tribune lancée par 1000 signataires venant de tous les horizons de l’arc écologiste, social, et humaniste, responsables politiques, syndicaux, associatifs et universitaires, pour promouvoir une démarche et une candidature commune à l’élection présidentielle.


Il est aujourd’hui compréhensible que chaque parti désigne en son sein la candidate ou le candidat qu’il estime être le mieux placé pour l’emporter. Mais si cette situation de division perdurait et dégénérait en un affrontement électoral mortifère, elle ne pourrait qu’aboutir à la disparition politique de la gauche et de l’écologie politique au second tour de l’élection présidentielle. Des divergences existent certes aujourd’hui entre ces différents partis. Mais sont-elles à ce point insurmontables qu’elles seraient un obstacle dirimant pour gouverner ensemble ? Nous ne le pensons pas.


C’est pourquoi nous vous proposons d’engager avec nous un processus de discussion qui permettrait de définir un socle de propositions communes. Il ne s’agit pas de mettre les divergences sous le tapis mais au contraire de trouver les moyens de les surmonter. Il s’agit aussi, en partant des programmes actuels et en s’appuyant sur les contributions de nombreuses initiatives citoyennes, d’arriver à un accord permettant la mise en œuvre de la rupture démocratique, social et écologique dont notre pays a besoin. Nous sommes évidemment prêts à discuter avec vous de la forme concrète que pourrait prendre ce processus de discussion afin qu’il puisse être le plus ouvert et transparent possible. C’est pour cela que nous souhaitons vous rencontrer.


En espérant que cette démarche vous agrée,


Amicalement,


2022 (vraiment) en commun

La Rencontres des justices

L’Archipel de l’écologie et des solidarités

Unis pour le climat

La lettre au format PDF
 

Votre maire, député, sénateur, conseiller régional ou départemental fait parti de l'arc politique écologiste et social au coeur de cet appel... envoyez lui un message avec la lettre aux partis de "2022 (vraiment) en commun !"

N'hésitez pas à envoyer aussi des méls aux responsables locaux des partis politiques concernés.

Suggestion de mél aux élu.e.s / responsables locaux

[Madame / Monsieur le/la maire/député/ responsable du parti...]

La présidentielle de 2022 approche.

Cette élection doit être l’occasion de répondre à une une double urgence, climatique et sociale. Elle doit nous permettre de rompre avec les décennies de politiques néolibérales qui nous ont conduit à la situation actuelle. Il nous faut imaginer ce que serait une République écologique, sociale et démocratique et comment cette dernière pourrait se concrétiser dans un socle commun de propositions, dans une plate-forme commune, en tenant compte des initiatives prises par des collectifs qui anticipent, par leurs pratiques démocratiques, la société à venir. En particulier, nous avons besoin d’un changement radical de la politique économique et sociale, d’un nouveau partage des richesses, qui serait permis notamment par une fiscalité plus juste, d’un partage du travail et d’une réduction du temps que nous y passons.


C’est dans cette perspective que « 2022 (vraiment) en commun! » (2022encommun.fr) à lancer l’appel des 1000, rapidement rejoint par des dizaine de milliers de citoyens.


C’est aussi dans cette perspective qu’une lettre a été adressée aux partis en décembre 2020, les invitant à construire un processus de discussion visant à définir un socle de propositions communes : https://www.2022encommun.fr/lettreauxpartis-dec2020


En tant que citoyen, nous vous demandons de contribuer au succès de cette initiative en la soutenant au sein de votre parti et auprès de vos alliés.


En vous souhaitant une bonne année 2021,


Bien cordialement,