top of page
  • 2022VEC

Gard : des citoyens réclament l’union des gauches


Un article publié le 07/12/2021 par le Midi Libre


Encartés dans un parti ou pas, ils réclament un candidat unique susceptible d'incarner la gauche écologiste et humaniste.

Certains sont encartés, à Gauche démocratique et sociale, Génération. s, Continuons ensemble, au Parti communiste aussi. D’autres sont militants syndicaux ou de simples citoyens. Tous sont situés à gauche sur l’échiquier politique et voient, en dépit de pas mal de convergences sur les mesures à prendre, les candidatures fleurir à l’approche des présidentielles et s’inquiètent d’un éparpillement plus que probable des voix forcément fatal.

En France, dans le cadre de différents appels (“2022 vraiment en commun”, “unité et alternative” ou encore la “Primaire populaire”), ils sont 250 000 environ à demander aux candidats de gauche de s’unir dans l’espoir d’entrevoir la victoire.

Rencontre avec les organisations politiques et réunions thématiques

Dans le Gard, le mouvement est porté par deux Nîmois, Janie Arnéguy, ancienne élue et militante active, et Matthieu Sauze (Génération. s), et le Cévenol Bernard Motto Ros, élu à Saint-Jean-du-Pin. "Avec la pandémie qui dure, les inégalités qui se creusent et deviennent de plus en plus insupportables et face à la montée du racisme, la gauche écologiste et humaniste ne devrait parler que d’une seule voix", disent-ils en substance.

Ils brandissent en exemple l’union qui a permis à la gauche de garder dans le Gard le conseil départemental. S’ils ne se bercent pas d’illusion pour les présidentielles, ils comptent sur cette dynamique pour, dit Bernard Motto Ros, "mettre en route la construction de la gauche pour les prochaines échéances", dont les législatives qui suivront. Sur un plan local, ils comptent rencontrer les organisations politiques et organiser des réunions thématiques dans les prochaines semaines.

74 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page